Fréquentation

testing

  • Impression "Cousu Main"

    Pin it! Imprimer

    Un très gentil com m'invite aujourd'hui à faire part de mes impressions de candidate -jusqu'ici chanceuse- parmi quelques 2500 candidats (qu'on m'a dit), j'ai eu l'immense bonheur d'être sélectionnée d'abord au casting, puis parmi les quelques 40 derniers à l'épreuve de "testing" de Cousu main, comme ils disent...

    Sans trahir rien des coulisses du programme, j'ai très envie de partager mes premières impressions avec vous ! A l'heure où j'écris ce post, je ne sais rien de la suite de l'aventure mais je sais que celle que j'ai déjà vécu est magique !

    Je suis donc arrivée au RDV à Paris avec 1 heure d'avance (dans ces cas là, on a trop peur de rater l'essentiel !!!) : un gentil membre de l'équipe du casting me prie par respect pour les candidats du matin de patienter à l'écart, il connaît mon prénom et même bien plus on dirait sur moi ( "quelle renommée Cémaline", que je me dis ;-)!

    J'aperçois rapidement la présence d'Amparo Lellouche, ce qui n'amoindrit pas mon stress (depuis quelques jours, je sens l'angoisse monter même si je ne suis pas de nature stressée : la peur d'échouer lamentablement, de ne pas être à la hauteur, de rendre une copie ridicule... et j'en passe !!!)

    Et puis, et puis, nous voilà tous accueillis par la directrice de casting, elle aussi connaît chacun de nos prénoms... Nous échangeons entre nous : nous sommes tous beaux et gentils et intelligents ;-)... Non mais vraiment je prends conscience des qualités de chacun des candidats qui au-delà de leurs talents de couturiers méritent leur place, et je me sens moi petite, toute petite...

    On nous présente les épreuves qui ressemblent évidemment en tous points à l'émission et on nous met dans les meilleures conditions pour ça : que de bienveillance, d'égards,  de gentillesse, je me sens presque princesse... Moi qui pensais que la TV était un univers ingrat et irrespectueux, je dois admettre pour mon plus grand bonheur que pour ce programme en tous cas ce n'est pas vrai...

    Il est 14h et enfin le test commence : on décachète l'enveloppe et on découvre le patron du jour... Mmmm, 2h30 pour l'accomplir; Cémaline ne fait plus la maline : des pinces, un travail technique de col, des boutonnières, va falloir assurer !!! Et c'est maintenant ! Maintenant aussi que la directrice du casting nous présente... Julien Scavini ! Que d'émotions : coudre entourée de grands professionnels, gentils et à notre disposition, c'est juste du bonheur !

    On court, on sautille, on s'entraide au milieu des tac atac tac des machines, et au miracle j'ai fini mon épreuve avant le gong final ! Je reçois les félicitations des candidats, et des couturiers, wouaaa, je suis dopée à l'adrénaline !!! La seconde épreuve démarre presque aussitôt... Et là bah comment dire, je fais de mon mieux car le temps file, se défile plus vite que nos canettes de fils ! Pas le temps de considérer quoi que ce soit, juste rendre une copie originale (heu disons finie ???)

    Au gong final, on s'applaudit chaleureusement et on jette un regard sur les mannequins : incroyable la diversité, la beauté, l'originalité..; mouaich, bon ils sont très forts, vraiment doués et je me demande bien ce que j'apporterai de différent, de plus, moi à l'émission :-(... N'empêche je suis fière et heureuse d'être arrivée là et je suis rentrée gonflée à bloc, avec une envie furieuse de... coudre !!! Toquée du tac a tac de la machine !!!

    Alors en attendant les résultats, je vous montre mon entraînement de la semaine : vous reconnaîtrez une épreuve de la saison 1, un défi que je me suis lancée : le tee-shirt blanc à transformer en top du soir en 1h... Et ça passe vite, trèèèès viiiite !

     

     

    P1050513.JPG

     

     

    P1050515.JPG

    P1050517.JPG

     

    Autant l'avouer les finitions ne sont pas top du tout mais bon, même chez moi dans mon salon, je tremblais de partout en voyant l'horloge tourner plus vite que mes ciseaux !!!

    Au final; une jolie jolie aventure que j'espère naturellement de tout coeur poursuivre, mais en l'état, si elle devait s'arrêter pour moi, je sais que je n'ai pas démérité et que mon plaisir à coudre est juste reboosté comme jamais !

     

     

     

     

Bidouilleuse de jour et de nuit, bidouilleuse insatiable et... bavarde !