UA-111232668-1

cémaline maman

  • Blogueuse mais pas influenceuse !

    Pin it! Imprimer

    Pendant cette longue période de silence j’ai apprécié me balader chez vous dans votre petit monde simple, sans chichi, sans frou frou, sans tralala mais si riche de partages : les broderies naissantes de Sev, les cartonnages malicieux d’Alice, les affiches magiques de May, les bijoux scintillants de Claude Jeanne et des autres… Je suis passée parfois distraitement, toujours discrètement mais j’ai préservé ces petites fenêtres qui me lient à vous. J’ai aussi navigué ailleurs parce que le chantier de la maison et du jardin ouvraient de nouveaux champs d’actions méconnus, inconnus, j’ai cherché des idées, des tutos, des inspirations ; et je me suis égarée sur ces jolies photos parfaites de la blogosphère, de celles qu’on poste sur insta, qu’on épingle sur pinterest… J’ai aimé l’esthétisme de ces créatrices en herbe qui semblent être « les vraies femmes » du XXIe, les « influenceuses », comme on dit… Mais je me suis vite lassée… Lassée de ces standards imposés dans les newsletters, lassée de lire et relire que la tendance n’est plus guère à la pastèque mais à l’ananas, que la succulente a détrôné le cactus, que le hygge vaut mieux que l’esprit bohème, qu’elles sont nombreuses à tester la journée sans soutif et le petit déj’ veggi, oui moi aussi les filles j’ai testé le gâteau au chocolat sans beurre et celui choco-courgette…Et pendant ce temps-là j’ai oscillé entre l’admiration pour ces autres vraiment si parfaites et ma culpabilité d’être fatiguée, déjà trop vieille et de ne pas vraiment assurer…

    Ma journée à moi commence à 6h30 du matin. A cette heure, j’apprécie le calme de la maison, mon thé brulant et mon muesli pas bio mélangé à du yaourt parfois fait maison… ou pas… Mais à cette heure-là, il y a maintenant 3 enfants qui se préparent aussi et en fonction de leur humeur, j’apprécie… ou pas ;-)

    Je prends pourtant le temps d’échanger un peu, de serrer dans mes bras les loulous pour leur donner du courage, de dire à ma Jo qu’elle est toujours aussi belle, d’observer le visage encore chaud et fripé par l’oreiller de petit loulou, d’entendre le soupir agacé de l’ado parce que le brique de lait est vide, je donne à manger au chat -et même aux chatons en ce moment-et je me prépare moi aussi à affronter ma petite journée ordinaire…

    A plus ou moins 8h, je vais embrasser mon chéri encore sous la couette avant de coiffer mon casque et d’enfourcher ma bicyclette. J’enchaine au travail la lecture des mails et les réponses, les échanges cordiaux et heureusement aussi parfois amicaux, les dossiers, les réunions entrecoupés par ma pause déjeuner-cantine avec chéri durant laquelle je profite pour régler 2 ou 3,4,5 affaires personnelles (savez, le colis à aller chercher au point relais, le sms à l’entraîneur de foot, le passage au distributeur, le point sur la liste du matériel à acheter à bricotruc, le drive, la photocopie du certificat, le RDV à prendre chez le dermato-gynéco-véto…) et un petit thé dans mon thermos avant d’attaquer l’après-midi. A 17h30, je m’en retourne au foyer, à vélo toujours, je retrouve chéri au cœur du chantier, les loulous rentrés du collège et qui ont besoin de moi pour le résumé en histoire et la révision de l’anglais et me raconter le « tu sais quoi, maman… »… Tandis que je tente d’être présente et joyeuse (bin oui important quand même de ne pas faire la tête J) j’attaque le menu du soir (le four à préchauffer, les oignons à couper, les œufs cocotte à casser, le cake au lait concentré qui a l’air trop top sur la photo épinglée)… L’ainé rentre du lycée et nous passons à table… Même si à ce moment-là j’aspire plus que jamais à un peu de calme, j’apprécie encore les turpitudes des échanges sans queue ni tête, les jeux de mots et les blagues, leur émission de téléréalité qui fait débat … Je range la cuisine pour la retrouver belle et propre au petit matin et alors que les enfants laissent leur portable au coin de la télé et partent se coucher je pourrais enfin pousser le petit ouf tant attendu mais là non, je me dis que je pourrais aussi avancer un peu les travaux de chéri, participer davantage à l’avancée du chantier, anticiper les taches pour que le weekend permette une plus grande avancée encore (ou un peu de repos ????) alors je prends le papier à poncer et grimpe dans les combles m’atteler aux  bandes à joints… A 23 heures, j’ai des ampoules aux doigts, les cervicales en compote, le plâtre dans les yeux : je ne sais même pas comment ôter ma tenue de chantier sans envisager le nettoyage complet au petit matin du palier, de l’escalier, du couloir et…

    Chéri s’est endormi sur le canapé, le chat et les chatons aussi… Je prends alors un selfie souvenir et me dit que la petite blogueuse pas influenceuse n’a pas pris de photo pendant sa journée, pendant sa folle tournée : ni cadrée, ni pas cadrée, ni nette, ni floue, ma journée ordinaire et si bien remplie ne m’a pas donner l’opportunité d’une simple pause photo (ni de mon muesli pas bio, ni du cake, ni de la manucure faite la veille et déjà morte, ni…) A 23h15, il me faudra encore me laver 3 fois les cheveux, les sécher, mettre le t- shirt au lave-linge, non à part, car il est trop sale pour être mélangé, m’assurer que mon réveil sonnera bien demain à 6h30 et sombrer enfin…

    20181008_223519.jpg

    Voilà une journée de mardi assez ordinaire, d’une femme ordinaire du XXIe JEt je vous remercie de ne pas épingler la photo !!! 

     

    A vous aussi « les vraies femmes du XXIe », influenceuses ou pas, je souhaite une  très belle journée !!!

  • La rentrée du bon pied

    Pin it! Imprimer

    Ce matin j'ai souri en lisant vos petits coms : MERCI du fond du coeur !

    Et ce matin, j'ai aussi envoyé un petit mot d'amour à ma Jo qui poussait la porte de l'année de 3ème après que loulou ait fait ses premiers pas au collège hier et que notre grand prépare sa terminale : pfiououou !

    Je partage avec vous donc un petit relooking de l'été : une paire commandée par ma Jo donc sur le net mais qui, à réception, l'a beaucoup déçue : le motif "crocro pas beau" ne lui plaisait pas du tout... Alors je lui ai proposé un coup de spray cuivré pour des chaussures qui brillent au soleil, ce qui lui a permis de se réconcilier avec cette paire...

    20180610_162534.jpg

    20180610_163937.jpg

     

  • Ici, c'est PSG un peu quand même !

    Pin it! Imprimer

    La chambre de loulou s'inscrivant jusque là dans des tons plutôt neutres de blanc-gris-noir, j'ai souhaité offrir quelques petites touches de couleurs et son anniversaire à la fin de l'été a permis quelques petits présents de circonstance autour de son équipe favorite...

    Comme il avait été un peu déçu de ne pas voir le parc des Princes lors de notre petite virée à Paris, nous lui avons mené sur un plateau : son tonton lui a offert un puzzle 3D qu'il a construit seul et très rapidement. Ces petites maquettes (à partir de 8 ans) existent d'ailleurs pour plusieurs monuments et peuvent souffler une jolie idée pour vos futurs cadeaux (de Noël ?)...

    P1030232.JPG

    téléchargement.jpg

    P1030235.JPG

    Une fois montée, j'ai souhaité que ce puzzle donne du relief à sa chambre alors nous l'avons accroché directement sur le mur, et il a pensé tout seul posé ce petit ballon-led qui l'illumine à la soirée tombée... Le résultat est vraiment chouette, je trouve.

    P1030236.JPG

    J'ai associé cette maquette à une grande silhouette de Tour Eiffel que j'ai moi-même découpé dans une chute de textile ciré (un papier épais peut, je pense, faire l'affaire également !): pour ça j'ai sélectionné une silhouette assez simple à reproduire sur le net et agrandi à l'impression pour obtenir le patron d'une dimension convenable (ici, 1,20 de hauteur environ)...

     

    Et puis pour garder l'esprit : une petite plaque et un coussin qui annoncent la couleur du supporter...

    P1030231.JPG

    P1030230.JPG

    Et tout doucement sa chambre prend forme !

Bidouilleuse de jour et de nuit, bidouilleuse insatiable et... bavarde !